Le bistro

Là-Haut est un bistro dont l’existence remonte au milieu du XIX siècle. Les lieux ont probablement été construits vers 1850 lors de l’urbanisation du quartier des Grandes Carrières en même temps que la construction de la Villa des Arts toute proche. À l’époque, ce n’est qu’un dépôt de charbon, puis il devient un estaminet continuant toujours sa distribution de charbon.

Sans connaître les détails de son histoire, on sait qu’il était devenu un bistro pendant la seconde guerre mondiale et probablement déjà avant.
Là-Haut est donc situé dans le quartier des Grandes Carrières, entre le cimetière de Montmartre et l’avenue de Clichy. C’est un quartier agréable, un peu à l’écart des grands axes sur lequel le temps ne semble pas avoir de prise. Aux beaux jours, la terrasse de Là-Haut offre un havre de paix et de fraicheur.
Le bistro est devenu un lieu de vie et de rencontre apprécié des riverains et des habitués. En effet, pour se rendre au bistro Là-Haut, il faut connaître, être du quartier, être initié en somme…
Là-Haut propose une bistronomie chic et actuelle. La carte revue régulièrement en fonction du marché et des saisons propose une cuisine inventive, mêlant des plats traditionnels revisités et des saveurs venues d’ailleurs.
Petite parenthèse sur la Villa des Arts :
Une parcelle prise sur le cimetière de Montmartre, fut créée sous Louis XV, pour permettre aux artistes de s’y installer sous la protection du roi. Vers 1850, au début de l’urbanisation du quartier des Grandes Carrières, des bâtiments formant la villa des artistes actuelle voient le jour. Caractéristique de l’ambiance des cités artistiques du XIXème et début du XXème siècle, cet ensemble est l’un des plus vastes de cette période. Dans ses ateliers se sont croisés de grands noms tels que Paul Signac, Auguste Renoir, Paul Cézanne, Francis Picabia, Raoul Dufy ou encore Nicolas Schöffer. Des cinéastes se sont également emparés des lieux tels de Federico Fellini. Adjani y a tourné sous la direction de James Ivory. Le site est réhabilité par la Ville de Paris en 2007 et la Villa des Arts a retrouvé sa vocation première. Peintres, sculpteurs, photographes, graphistes, comédiens, écrivains, musiciens font revivre la grande époque montmartroise tandis que l’association la Villa des Arts développe de nombreux projets visant à faire découvrir leurs réalisations.

Il y a fort à parier que le Bistro a également vu passer tous ces artistes. En garde-t-il encore l’empreinte ?